Publications dans Hal

Publications dans Hal

Logo HalInrae

Accéder à toutes les publications SADAPT Dans HAL

HAL : Dernières publications

  • [hal-04225209] Atouts, difficultés et conditions de réussite des thèses interdisciplinaires. Partage d'expériences à INRAE

    L’article présente les éléments majeurs d’un séminaire porté par INRAE en juin 2022 sur la pratique des thèses interdisciplinaires, avec la contribution de superviseurs, doctorants et représentants d’écoles doctorales. Entretiens préalables, questionnaires, témoignages, apports en épistémologie et discussions ont montré l’intérêt de ces thèses mais aussi les difficultés liées notamment aux différences conceptuelles et méthodologiques entre disciplines. Les conditions propices au bon déroulement d’une thèse interdisciplinaire sont relatives à la co-construction du projet de thèse, au profil et aptitudes du doctorant, et à l’accompagnement de la thèse. Les perspectives de réflexion portent sur l’adaptation du processus de recrutement, le besoin de former encadrants et doctorants à interfacer plusieurs disciplines, l’accompagnement des thèses et l’analyse du devenir des jeunes docteurs.

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Christian Ducrot) 11 Apr 2024

    https://hal.inrae.fr/hal-04225209v2
  • [hal-04543067] The association between meat consumption and body mass index varies according to the socioeconomic status in a representative sample of French adults

    [...]

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Pierre Levasseur) 11 Apr 2024

    https://hal.science/hal-04543067
  • [hal-04506566] Co-conception de systèmes intégrant culture et élevage pour l'autonomie d'un territoire face à la contraction des ressources

    [...]

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Solène Pissonnier) 15 Mar 2024

    https://hal.inrae.fr/hal-04506566
  • [hal-04542312] Compte rendu de lecture - Les graines de l’au-delà. Domestiquer les plantes au Proche-Orient - Nissim Amzallag

    L’origine des plantes domestiques est aujourd’hui encore entourée de mystère. Tant la diversité des espèces et des milieux que la multiplicité des temporalités et des traditions s’opposent à une seule explication. Toutefois, la domestication au Proche Orient présente des caractéristiques très particulières, elle est le berceau de d’un type d’agriculture qui s’est imposé de façon dominante dans le monde. Contre toutes les interprétations qui jusqu’ici présupposaient une intentionnalité instrumentale, cet ouvrage propose une interprétation radicalement nouvelle qui met en avant des préoccupations cosmologiques en lien avec la vitalité et l’au-delà. Son originalité repose sur la mobilisation de connaissances non seulement archéologiques mais aussi biologiques, tenant compte des plus récentes découvertes de la physiologie et de la génétique végétale. Toutes les données convergent à l’appui d’un univers de domestication précédant de trois millénaires la mise en culture effective des premières plantes domestiques, et se prolongeant jusqu’à l’Antiquité dans les mythes et mystères du bassin méditerranéen.

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Sylvie Pouteau) 11 Apr 2024

    https://hal.inrae.fr/hal-04542312
  • [tel-01226449] Développement et gouvernance des territoires ruraux : une analyse des dynamiques d’interactions dans deux dispositifs institutionnels en Amazonie brésilienne

    Cette thèse propose un cadre d’analyse renouvelé de la gouvernance des territoires ruraux, telle qu’elle est mise en oeuvre dans des dispositifs institutionnels dédiés. Dans un monde globalisé, dans lequel la focalisation sur les processus de croissance des régions entraîne des mutations rapides et parfois peu maitrisées, le développement territorial joue un rôle majeur. Mobiliser les acteurs et valoriser les ressources locales favorise la différenciation des territoires et contribue à la durabilité des actions. Des politiques publiques peuvent soutenir cette démarche en proposant des dispositifs institutionnels de gouvernance, comme les « Collèges de développement territorial » mis en place par le programme du gouvernement brésilien « Territoires de la citoyenneté ». Mais la faible densité démographique de certains territoires, l’existence de projets sociétaux fortement différenciés et les compétences limitées en matière de gouvernance constituent autant d’obstacles. Le travail présenté ici vise à enrichir la réflexion à partir d’investigations réalisées dans deux territoires contrastés de l’État du Pará, situés en Amazonie brésilienne : le Baixo Amazonas et le Nordeste Paraense. Nous avons mené des enquêtes sur les dynamiques territoriales et les dynamiques d’interaction auprès des acteurs impliqués dans les collèges et, à un autre niveau, dans des « Arrangements Productifs Locaux ». Les zonages à dires d’acteurs ont mis en évidence l’influence déterminante des dynamiques entrepreneuriales, des cadres normatifs, de l’urbanisation et des infrastructures sur l’évolution des territoires. Il apparait que les initiatives des acteurs locaux et des institutions publiques sont insuffisamment coordonnées pour favoriser le développement rural. Les analyses des réseaux et des proximités, réalisées à partir d’entretiens ethnographiques et sociométriques, montrent que les dispositifs institutionnels facilitent les collaborations entre les acteurs distants géographiquement ou initialement peu enclins au dialogue, tout en limitant le repli sur des logiques de similitude ou des logiques locales. Il en ressort qu’un accompagnement soutenu doit être apporté tout particulièrement aux membres des dispositifs inscrits dans les réseaux à différents niveaux pour qu’ils adoptent une posture de médiateurs de la gouvernance territoriale et acquièrent les savoir-faire nécessaires.

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Etienne E. Polge) 13 Feb 2017

    https://theses.hal.science/tel-01226449v2
  • [hal-01198275] La transition du système agro-alimentaire d'Aussois au XXe siècle : un cas d'étude du découplage progressif de la production et de la consommation alimentaire

    L'évolution du système agro-alimentaire sur la commune d'Aussois est appréhendée depuis 1925. Nous considérons une acception large du concept de "système agro-alimentaire", comme l'articulation de l'ensemble des activités et services liés à la production, la transformation, la commercialisation et la consommation alimentaire. Cette acception articule production et demande alimentaire et inclut un grand nombre d'acteurs et de territoires en interaction. Dans ce contexte nous considérons en particulier les flux d'azote et de monnaie liés à l'activité agricole communale. Les stocks et flux de monnaie sont analysés comme moyen de mobiliser dans le temps les flux de matières. Pour cela nous avons réalisé une analyse fonctionnelle et structurelle de "systèmes agraires exemples" prenant en compte l'utilisation agricole des sols, les cheptels et les rendements moyens. Ces bilans à deux périodes sont restitués dans une évolution sur un siècle de la population et des caractéristiques de l'agriculture de la commune. Deux périodes distinguées sont : 1925 et 1965, caractérisée par des systèmes agro-pastoraux essentiellement vivriers tandis que la seconde, de 1965 à nos jours, se définit par des systèmes pastoraux spécialisés et intégrés au marché national et international. La période contemporaine apparaît ainsi marquée par une intensification et une ouverture du cycle d'azote, d'une part au niveau de la production agricole (avec l'importation d'intrants et l'exportation du produit régional phare : le Beaufort) et, d'autre part, au niveau de la demande alimentaire communale s'approvisionnant principalement sur le marché national. Cette insertion du territoire communal dans une dynamique nationale a aussi transformé les flux monétaires passant de flux très faibles et intimement liés aux flux d'azote à des flux importants structurant le système de production et indépendant des flux d'azote.

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Thierry Bonaudo) 05 Jun 2020

    https://hal.science/hal-01198275
  • [halshs-01070757] Les variétés végétales tolérantes aux herbicides, un outil de désherbage durable ?

    Depuis 2009, des variétés de tournesol et de colza, dites « tolérantes aux herbicides » (TH), font leur apparition en France. Destinées à faciliter le désherbage, ces variétés résistent à un herbicide donné ce qui permet a priori d’appliquer l’herbicide sans risque pour la culture. La culture de telles variétés a suscité une contestation sociale se traduisant par l’arrachage de tournesols TH dénoncés comme « OGM cachés ». Dans ce contexte, les ministères chargés de l’Agriculture et de l’Environnement ont demandé à l’Inra et au CNRS de réaliser un bilan des connaissances disponibles sur l’ensemble des impacts de la culture de ces variétés.

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Gérard Arnold) 02 Oct 2014

    https://shs.hal.science/halshs-01070757
  • [tel-03611867] Perception des différents acteurs sur les normes d'innocuité et de qualité de la chaîne de production de viande bovine en Uruguay

    L´objectif de la présente thèse c´est d'analyser les perceptions des différents acteurs de la filière de la viande bovine sur les normes d'innocuité et de qualité tout au long de la chaîne de production.Cela nous a conduit a considéré en trois niveaux d'analyse : 1) Rendre compte les changements induits par les normes dans les relations de pouvoir entre les principaux acteurs de l´industrie frigorifique ; 2) Mieux comprendre des problèmes de coordination dans la filière liés aux bénéfices (réels ou potentiels) pour la création des normes de qualité et d´innocuité ; 3) Evaluer l´existence de stratégies d´appropriation de la valeur du processus de certification.Dans un contexte de globalisation croissante des échanges, la filière viande bovine connaît une conjoncture sanitaire et de prix extrêmement favorable qui apporte un changement substantiel aux principales variables dans sa productivité (baisses des âges moyens d´abattage et de la mise à la reproduction des génisses, ainsi que augmentation du taux d'exploitation par exemple.L´accroissement des standards d´innocuité et de qualité dans la filière de la viande bovine n´est donc pas le principal promoteur des changements.Les résultats obtenus signalent qu´il n'y a pas de tendance à une plus grande concentration du pouvoir à l'échelle de l´industrie frigorifique. Toutefois les problèmes de coordination dans la filière paraissent évidents au moment d´élaborer et incorporer des normes de qualité et d`innocuité. L´industrie frigorifique considère que l'imposition par l'Etat de normes de qualité et d´innocuité n´est pas adaptée au contexte de la production uruguayenne et à la réalité commerciale. L'élaboration des normes mériterait une plus grande socialisation et participation des différents acteurs de la filière, ne serait ce que pour arriver à un résultat plus consensuel. Malgré cela, l'opinion générale voit des résultats sur le long moyen-terme, même s'ils ne sont pas encore probants actuellement.

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Gonzalo Horacio Gutierrez Parodi) 17 Mar 2022

    https://pastel.hal.science/tel-03611867
  • [tel-03580262] Evaluation des effets des systèmes de culture sur l'exposition aux pesticides des eaux à l'exutoire d'un bassin versant : Proposition d'une méthodologie d'analyse appliquée au cas de l'horticulture en Martinique

    Aujourd'hui encore, les utilisations agricoles de pesticides génèrent des pollutions des cours d'eau qui posent des problèmes environnementaux et sanitaires. Afin de limiter et d'anticiper ces pollutions, il est nécessaire de disposer de méthodes d'évaluation des effets des systèmes de culture sur la pollution par les pesticides des eaux de rivière. Dans certaines zones, telles que les zones volcaniques tropicales, cette connaissance des effets des pratiques des agriculteurs qui cultivent des fruits et légumes (horticulteurs) sur la ressource en eau est extrêmement limitée. L'objectif de cette thèse est de développer une méthode d'évaluation des effet des systèmes de cultures sur la contamination par les pesticides de l'exutoire d'un bassin versant qui soit adaptée aux conditions de l'horticulture en zone volcanique tropicale. Pour cela, nous avons sélectionné un petit bassin versant de 131 ha sur lequel deux dispositifs de suivis ont été mis en oeuvre entre 2011 et 2013: (1) un suivi des pratiques agricoles auprès des agriculteurs du bassin versant et (2) un suivi du régime hydrologique et de la pollution de l'eau par les pesticides à son exutoire. En raison de la complexité agronomique, géologique et hydrologique des bassins versants volcaniques tropicaux horticoles, et afin de produire un outil d'évaluation générique, nous avons développé un modèle agro-hydrologique de transferts de pesticide : WATPPASS. Il synthétise les connaissances sur le fonctionnement agro-hydrologique des bassins versants et simule les effets des pratiques agricoles sur les processus mis en cause dans les transferts de pesticides. WATPPASS reproduit correctement le fonctionnement hydrologique du bassin versant d'étude et les types de contamination de pesticides observés à l'exutoire. Les écarts par rapport aux mesures sont analysés et discutés et des améliorations du modèle sont proposées. WATPPASS est ainsi un outil performant qui peut servir d'outil d'évaluation des effets des systèmes de culture sur la qualité de l'eau, en particulier pour classer des scénarii d'évolution des systèmes de culture à l'échelle de bassins versants. La méthodologie proposée a permis d'identifier les molécules dont les usages actuels sont à risque ainsi que les principales combinaisons de facteurs engendrant des pollutions.

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Charles Mottes) 18 Feb 2022

    https://pastel.hal.science/tel-03580262
  • [tel-03202413] Plateformes collectives d’approvisionnement de produits locaux – performance organisationnelle et implication des agriculteurs

    Résumé : Les systèmes agroalimentaires sont confrontés aux nombreux enjeux socio-économiques. Dans ce contexte, les politiques publiques soutiennent une transition vers des systèmes plus durables. Elles stimulent une augmentation des volumes de produits locaux dans la restauration collective publique. Cette demande institutionnelle et d’autres clients professionnels rencontre plusieurs obstacles (ex. volumes, diversité, régularité qualitative) auxquels les agriculteurs individuels n’ont pas nécessairement la capacité de répondre. Les initiatives récentes telles que les plateformes collectives visent à structurer des filières d’approvisionnement en produits locaux. S’intéresser à leur gouvernance devient donc central pour accompagner une transition vers un approvisionnement plus durable. Cette thèse a pour l’objectif d’explorer les modes de gouvernances des plateformes collectives à travers l’analyse de 6 cas d’études dans l’ancienne région Midi-Pyrénées. Dans le prolongement des propositions théoriques relevant de l’économie des coûts de transaction et d’une analyse du positionnement stratégique des plateformes, la thèse propose une nouvelle appréciation de la performance organisationnelle. Au-delà d’expliquer la diversité organisationnelle des plateformes, l’analyse montre que la performance organisationnelle doit s’évaluer par l’adéquation entre structure de gouvernance et positionnement stratégique. L’analyse met en évidence que les plateformes offrent de faibles incitations économiques aux agriculteurs adhérents. La deuxième partie de thèse s’intéresse aux déterminants de leur implication et montre que ceux-ci sont principalement socio-économiques et plus subjectifs. In fine, cette thèse offre les recommandations pour améliorer les performances organisationnelles des plateformes collectives et offre les éléments de réflexion pour les politiques publiques qui subventionnent les plateformes collectives.

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Simon Bavec) 19 Apr 2021

    https://pastel.hal.science/tel-03202413
  • [tel-01077876] The quinoa boom in Southern Altiplano of Bolivia : Agrarian transformations, discourses and socio-environmental tensions

    La globalización de la producción de quinua (Chenopodium quinoa) iniciada a partir de los años 80 en el Altiplano Sur de Bolivia, se constituyó en un vector de cambios que generó profundas transformaciones en el sistema agrario de esta región. Estas transformaciones hicieron emerger, entre los actores involucrados en la cadena productiva y quienes se relacionan con ella (científicos, instituciones de desarrollo, tomadores de decisiones), una generalizada preocupación sobre la sostenibilidad de la producción. Dichas inquietudes, centradas principalmente sobre los bajos rendimientos obtenidos por los agricultores, se le han atribuido a la degradación de los suelos, alertando sobre la urgente necesidad de que se modifiquen las prácticas agrícolas mediante diversas innovaciones agrotécnicas. Frente a esta problemática, este estudio analizó las transformaciones agrarias surgidas de la transición de una agricultura de subsistencia a una agricultura de exportación así como los factores de fondo que explican los bajos rendimientos obtenidos por los agricultores. El estudio se apoya sobre diferentes enfoques teóricos (sistemas agrarios, ecología política y teoría de acción colectiva) para analizar las transformaciones descritas a través de diferentes escalas temporal y espacial, desde las trayectorias de vida de algunos agricultores hasta la historia regional de los últimos cuarenta años. Igualmente, se aplicaron diferentes herramientas (entrevistas, observación participante, talleres participativos y juego de roles) en cuatro comunidades representativas y ante actores institucionales en las escalas regional y nacional. Nuestro análisis revela que atribuirle a la degradación de los suelos la baja productividad de los cultivos no posee ningún fundamento científico serio. Esta explicación no toma en consideración las complejas interacciones que se presentan entre los factores ambientales, técnicos, sociales y políticos del sistema. En efecto, este trabajo demuestra en primer lugar, la desadaptación de las prácticas actuales de cultivo a las condiciones agroecológicas de las nuevas zonas de producción así como la insuficiencia de las normas de certificación orgánica para asegurar la sostenibilidad de la producción. En segundo lugar, revela el surgimiento de tensiones sociales vinculadas a las nuevas reglas de acceso y uso de la tierra, en un contexto en el que se presenta un debilitamiento de la gestión comunal en la gestión de los recursos y en el que la movilidad espacial y la pluriactividad caracterizan a la población cultivadora de quinua. Finalmente, demuestra la falta de articulación entre las acciones de investigación y desarrollo y el contexto actual. La degradación de los suelos es un discurso agrotécnico difundido por algunos actores de la cadena productiva. Este discurso oculta los problemas vinculados a la gestión individual y colectiva de los recursos territoriales, profundamente transformados por el auge de la quinua. La construcción de acuerdos colectivos para reconstruir una relación sostenible entre las comunidades y su ambiente debe abordarse desde una visión territorial que toma en cuenta los procesos sociales, institucionales y políticos.

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Manuela Vieira Pak) 27 Oct 2014

    https://pastel.hal.science/tel-01077876
  • [tel-00675226] Apprentissages des agriculteurs vers la réduction d’intrants en grandes cultures : Cas de la Champagne Berrichonne de l’Indre dans les années 1985-2010.

    Valoriser l'expérience des agriculteurs, pour développer une agriculture « écologiquement intensive », constitue un changement de paradigme dans le régime de production de connaissances en agronomie, qui invite à s'interroger sur les dynamiques d'apprentissage des agriculteurs.En se fondant sur des entretiens auprès de vingt céréaliers, qui ont réduit l'usage des pesticides et engrais azotés au cours de leur carrière professionnelle, cette thèse apporte des résultats sur la diversité des trajectoires de changement dans le territoire, les façons d'apprendre au cours de ces trajectoires, et sur les dynamiques de connaissances. Notre démarche méthodologique, étayée par des emprunts à la didactique professionnelle, nous permet d'analyser les trajectoires selon des enchaînements de phases de cohérence agronomique, d'identifier des pratiques-clefs de transition, de caractériser des styles d'apprentissage selon les modes de mobilisation d'autrui, de l'expérience et de référentiels d'évaluation. Le contenu des apprentissages est abordé grâce à une analyse des jugements pragmatiques qui s'avèrent partiellement différents selon les trajectoires suivies.Sur le plan agronomique, nos résultats ouvrent des perspectives pour traiter de la dynamique des changements techniques au sein de l'exploitation, élaborer des démarches de diagnostic territorial et des dispositifs de conception/évaluation. L'identification de styles d'apprentissage constitue une perspective intéressante pour traiter des apprentissages en situation de travail. Enfin, sur le plan opérationnel, ce travail offre des outils pour structurer un travail d'accompagnement des agriculteurs vers des systèmes de culture innovants.

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Emilia Chantre) 23 Jul 2021

    https://theses.hal.science/tel-00675226v2
  • [pastel-01067665] Insertion des Produits Résiduaires Organiques dans les systèmes de culture : Cas des systèmes céréaliers de la Plaine de Versailles et du Plateau des Alluets

    Le recyclage des résidus organiques sur les sols cultivés d'un territoire pourrait-il rendre possible la substitution au moins partielle des engrais azotés dans la conduite des cultures ? Cette question a été traitée dans le cas de la conduite des grandes cultures dans une zone périurbaine caractérisée par une forte diversité de résidus organiques. Le territoire étudié est la "Plaine de Versailles et le Plateau des Alluets" (PVPA), situé en Ile de France, à l'ouest de Versailles. Il représente 178km2 dont 9900ha cultivés par 82 agriculteurs dont 60 en grande culture. Il y a peu d'élevage dans la région d'étude et les sols les plus fréquents sont les luvisols et cambisols. Dans ce territoire on a mis au point une démarche d'analyse des substitutions possibles des fertilisants chimiques par des PRO (produits résiduaires organiques) qui comprend plusieurs étapes. Tout d'abord un inventaire de tous les PRO disponibles ou potentiellement disponibles sur le territoire a été réalisé et tous les PRO ont été échantillonnés et caractérisés sur un plan physicochimique : en particulier, la disponibilité du N a été évaluée via la minéralisation potentielle de l'azote organique dans des conditions contrôlées au laboratoire (norme française XPU 44-163). Les résidus organiques du territoire ont été classés en (i) PRO « amendants » (26320 tonnes de matière sèche et 442 tonnes de Ntot) caractérisés par une matière organique stabilisée, ayant un potentiel important d'entretien et d'augmentation des teneurs en matière organique des sols et (ii) les PRO « fertilisants » ayant une forte disponibilité de N (5686 tonnes de matières sèches et 361 tonnes de Ntot). Parmi les PRO recensés, les boues de stations d'épuration (séchées et chaulées), un produit commercial correspondant à un lisier de porc en provenance de Bretagne et les fientes de volailles sont les PRO ayant les valeurs fertilisantes les plus intéressantes. Des PRO à forte valeur amendante ont aussi été recensés, dont des fumiers de chevaux compostés ou non et des composts de déchets verts.[...] Suite et fin du résumé dans la thèse.

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Ahmed Karim Dhaouadi) 23 Sep 2014

    https://pastel.hal.science/pastel-01067665
  • [pastel-00949960] Land use conflicts in developing countries : framing conflict resolution and prevention strategies to ensure economic growth and human welfare. The case of Chotiari water reservoir from Pakistan

    This research discusses the tools of land use conflict analysis and methods for their prevention and management, on the basis of existing conflicts created by infrastructural projects in developing countries. Such conflicts have entailed expropriation of homes, farm businesses and other productive resources in rural settings. Specifically, we use data from the case of Chotiari water reservoir project in Pakistan, where we put stress on project impacts on socio-economic and natural resource values in the region, by highlighting root causes of the conflicts with response to land use decision. We also paid attention on the network of actors over land use and property right violation, which have created dissimilar power distribution and significant land use conflicts. Through this research we show that conflicts created by the project have resulted from structural factors (unilateral decision, lack of technical and scientific investigation, corruption, international interest, and non-existence of national resettlement policy) and proximate factors (nepotism, ethnic diversity/disarray, and illiteracy). Moreover, forceful displacement of local population has led for multiplication of the confrontations. From these results, we provide helpful insights and information for the recommendations in terms of land use conflict prevention and management, mainly based on proximity relations analysis.

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Habibullah Magsi) 20 Feb 2014

    https://pastel.hal.science/pastel-00949960
  • [pastel-00781098] Modélisation des décisions d'assolement des agriculteurs et de l'organisation spatiale des cultures dans les territoires de polyculture-élevage

    Face aux enjeux de conciliation entre production agricole et protection des écosystèmes, l'organisation spatiale et temporelle des cultures à l'échelle des paysages peut être un levier d'action privilégié. Les décisions d'assolement que prennent les agriculteurs au niveau de leurs exploitations individuelles sont un des moteurs de cette organisation. L'objectif général de cette thèse était d'étudier en quoi la modélisation des décisions d'assolement dans leurs dimensions spatiale et temporelle au niveau de l'exploitation permet de rendre compte de l'organisation spatiale des cultures au niveau du paysage. Dans la plaine de Niort (Poitou-Charentes), nous avons tout d'abord identifié (i) des régularités d'organisation des cultures au niveau paysage et (ii) des règles de décisions d'agriculteurs au niveau exploitation. La comparaison de ces deux éléments a confirmé que les régularités d'organisation spatiale et temporelle des cultures pouvaient relever de décisions qui étaient communes entre agriculteurs. A partir d'enquêtes dans 12 exploitations, nous avons ensuite construit le modèle DYSPALLOC. Ce modèle conceptuel permet de simuler l'organisation spatiale des cultures d'une année à l'autre à l'échelle de l'exploitation, via la représentation spatiale et temporelle des décisions de planification d'assolement. Applicable aux exploitations de grandes cultures et de polyculture-élevage, ce modèle a en outre permis d'expliciter les règles de délimitation des parcelles au sein des EA. Nous avons défini trois types de parcelles en fonction de leurs limites : îlots élémentaires, parcelles fixes et parcelles temporaires. L'évaluation du modèle a montré que l'allocation des cultures simulée était correcte dans 83% des parcelles. Une expérimentation virtuelle a de plus permis de valider les concepts de parcelles fixes et parcelles temporaires. Enfin, nous avons utilisé le modèle à l'échelle d'un paysage composé d'exploitations, avec des données d'entrée construites à partir de bases de données spatialisées. Nous avons montré que l'organisation spatiale des cultures simulée à partir de la prise en compte des décisions d'assolement était plus proche de l'organisation réelle observée, que ne l'était l'organisation simulée aléatoirement, même en intégrant des contraintes agronomiques. Ce travail pourrait donc contribuer à favoriser la coordination des décisions d'assolement individuelles des agriculteurs pour générer des organisations spatiales de cultures favorables au fonctionnement des écosystèmes à l'échelle des paysages agricoles.

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Noémie Schaller) 25 Jan 2013

    https://pastel.hal.science/pastel-00781098
  • [hal-04350998] Analysing and supporting territorial dynamics of agri-food systems: insights into the benefits and challenges of circular frameworks

    The environmental crisis is forcing societies to rethink how they operate and manage resources. In this context, circularity frameworks have emerged, underpinned by intentions to close the loops of material and energy cycles in order to improve the environmental and socioeconomic performance of anthropic systems. In this article, we combine five contrasting case studies focusing on material flows within different components of the agri-food system: assessment of livestock farming; material flow representations for a territorial development strategy; evaluation of food waste flow and loss; analysis of potential pollution of urban green space lands; and governance of methanization projects. The results illustrate the value of quantitative analyses of material flows and studies of the governance of these flows to support local territorial development strategies. They also highlight the limits of these analyses and the blind spots, especially the difficulty of reproducing the complexity of interactions, the limits of the analogy between natural biological cycles and recycling loops, in particular with respect to environmental and sanitary considerations, and the limited effective contribution of these analyses to the emergence of territorial innovations, beyond raising local actors' awareness of the material dimension and environmental impacts of their activities. The toolset offered by circularity frameworks is relevant by their multi-criteria and multidisciplinary characteristics, but it still largely remains to be integrated. The articulation between quantitative analyzes of material and energy flows and the governance mechanisms largely remains to be invented in order to think about and implement sustainable transition in the territories.

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Thierry Bonaudo) 18 Dec 2023

    https://hal.inrae.fr/hal-04350998
  • [hal-04501288] Les territoires au temps de la pandémie/Expérimentations de transition écologique

    [...]

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Lise Bourdeau-Lepage) 12 Mar 2024

    https://uphf.hal.science/hal-04501288
  • [hal-04540029] Adapting public policy processes to sustainability transitions specificities: Lessons from French pesticide reduction plans

    Sustainability transitions present specificities that call for an adaptation of public policies. So far, little research has focused on adapting policy processes, despite their importance in shaping policy instruments. To fill this gap, we analyzed the elaboration of the French pesticide reduction plans, which aimed at a 50% reduction over 10 years, without succeeding. We used the management situation concept and the transitions of sociotechnical systems framework to understand what limited the State’s capacity to manage the creation of a transition plan. We show three sources of interdependent blockages: (i) Deficiencies in collective sensemaking processes; (ii) Non-systemic instruments definition approaches; (iii) Implementation based on delegations and fragmented action. We propose a framework for adapting policy processes to transitions characteristics and show its complementarity to Transition Management. We show that a pragmatist management approach allows to link transitions theories and operational action. We believe these results can provide inspiration for policy-makers.

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Viviane Trèves) 10 Apr 2024

    https://hal.inrae.fr/hal-04540029
  • [hal-00533834] Estimation of erosion and sediment export from an agricultural catchment

    Soil erosion leads to important environmental problems (e.g. muddy floods, reservoir sedimentation) in cultivated areas of the European loess belt. This study aimed to quantify erosion and to determine the impact of rainfall seasonality and land use change on soil erosion over the last 40 years in a 94-ha cultivated catchment of Normandy (France). To this end, scenarios representative of the different land use conditions were simulated using the STREAM expert-based erosion model. A 13-yrs long sequence of rainfall events was run with this model. Results showed that erosion increased dramatically after land consolidation (+168% on average). Interannual variability of erosion is important. After land consolidation, 79% of erosion was observed in summer and autumn, even though these seasons only accounted for 58% of annual rainfall kinetic energy. The bulk of erosion was hence produced by a few intense thunderstorms during this period. Thunderstorms correspond to 5% of rainfall events, but they generate 51% of total annual erosion after land consolidation (and up to 57% of erosion before land consolidation). Confrontation of the model outputs with the erosion rates derived from Cs-137 measurements suggested that soil redistribution within the catchment was very high but that sediment exports from the catchment remained limited (sediment delivery ratio between 1 – 10%). Erosion rates derived from Cs-137 measurements showed an important and organised spatial variability, but erosion rates integrated over larger areas remained in the same order of magnitude than those simulated by the model or were slightly higher. Water erosion would hence not be the only process generating erosion within this catchment. In this context, tillage erosion cannot be neglected to calculate the sediment budget over several decades. These findings show the necessity to simulate sequences of rainfall events to obtain reliable erosion predictions. They also demonstrate the interest of developping expert-based models simulating both water and tillage erosion at the catchment scale to conduct erosion studies over several decades.

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (O. Evrard) 08 Nov 2010

    https://brgm.hal.science/hal-00533834
  • [hal-01829198] Government and Agency Response to Soil Erosion Risk in Europe

    Soil conservation in Europe has not generally received sufficient attention, until recently. However, a picture has gradually emerged, largely developed by individual research teamsfrom various academic institutions. In Northern Europe, the Katholieke Universiteit Leuven (Belgium) has made a particular contribution. Erosion surveys were often conducted by Quaternary geologists and geomorphologists, who increasingly viewed evidence of agriculturally induced erosion in their landscapes (Fullen, 2000, 2003). Faced with evidence of increased frequency and severity of soil erosion, a considered approach to soil conservation is essential. This must take into account both the common attributes and diversity of European agronomic, environmental and social conditions. The soil conservation policies of 10 European countries (Belgium, Denmark, France, Germany, Hungary, Iceland, Italy, The Netherlands, Spain and the UK) are reviewed. These countries were selected as representative of European regions (i.e. north, east, west and Mediterranean Europe, plus Scandinavia). The soil conservation policies are compared with several Australian and US strategies and several policy instruments recommended as appropriate approaches to soil conservation throughout Europe.

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Michael A. Fullen) 03 Jul 2018

    https://hal.science/hal-01829198
  • [hal-01197838] Modelling the impact of land use change and rainfall seasonality on sediment export from an agricultural catchment of the northwestern European loess belt

    Soil erosion leads to important environmental problems (e.g. muddy floods, reservoir sedimentation) in cultivated areas of the European loess belt. This study aimed to determine the impact of rainfall seasonality and land use change on soil erosion over the last 40 years in a 94-ha cultivated catchment of Normandy(France). To this end, scenarios representative of the different land use conditions were simulated using the STREAM expert-based erosion model. A 13 years long sequence of rainfall events was run with this model. Results showed that erosion increased dramatically after land consolidation (+168% on average). Interannual variability of erosion is important. After land consolidation, 79% of erosion was observed in summer and autumn, even though these seasons only accounted for 58% of annual rainfall kinetic energy. The bulk of erosion was hence produced by a few intense thunderstorms during this period. Thunderstorms correspond to 5% of rainfall events and to 15% of the total rainfall depth, but they generate 51% of total annual erosion after land consolidation (and up to 57% of erosion before land consolidation). Confrontation of the STREAM model outputs with the erosion rates modelled based on Cs-137 measurements suggested that soil redistribution within the catchment was very high but that sediment exports from the catchment remained limited (sediment delivery ratio between 1% and 10%). Local erosion rates derived from Cs-137 measurements showed an important and organised spatial variability, but erosion rates integrated over larger areas remained in the same order of magnitude as those simulated by the STREAM model or were slightly higher. Water erosion would hence not be the only process generating erosion within this catchment. In this context, our results show that tillage erosion cannot be neglected to calculate the sediment budget over several decades.

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (O. Evrard) 25 May 2020

    https://hal.science/hal-01197838
  • [hal-02622876] Déjouer le temps et l’espace, reprendre du pouvoir

    Sécher, saler, faire fermenter, enterrer, laisser maturer, surgeler, congeler, décongeler, etc.: donner du temps aux aliments, c’est non seulement leur permettre de circuler, mais aussi leur conférer des valeurs économiques, sanitaires voire thérapeutiques, gustatives, affectives, totalement nouvelles. Qu’il s’agisse de conserver les maniocs « vivants » dans les jardins en Amazonie brésilienne, d’organiser le ravitaillement des missions spatiales ou d’approvisionner Paris en poissons frais au XIVe siècle ou encore de conserver le précieux colostrum des mères pour leurs nouveau-nés prématurés, chaque situation résulte de négociations qui dépassent largement la satisfaction des « besoins primaires ». En révélant les mécanismes de la conservation, « Le temps des aliments » interroge les liens complexes entre pouvoirs et techniques. Il s’agit aussi de penser des modèles de conservation possibles, au regard des expérimentations conduites par les sociétés actuelles et passées. L’analyse d’une diversité de situations de conservation alimentaire humaine interroge : jusqu’où l’abondance des sociétés de consommation est-elle également une problématique de conservation?

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Marie-Pierre Julien) 26 May 2020

    https://hal.inrae.fr/hal-02622876
  • [hal-02787205] Le temps des aliments

    Sécher, saler, faire fermenter, enterrer, laisser maturer, surgeler, congeler, décongeler, etc.: donner du temps aux aliments, c’est non seulement leur permettre de circuler, mais aussi leur conférer des valeurs économiques, sanitaires voire thérapeutiques, gustatives, affectives, totalement nouvelles. Qu’il s’agisse de conserver les maniocs « vivants » dans les jardins en Amazonie brésilienne, d’organiser le ravitaillement des missions spatiales ou d’approvisionner Paris en poissons frais au XIVe siècle ou encore de conserver le précieux colostrum des mères pour leurs nouveau-nés prématurés, chaque situation résulte de négociations qui dépassent largement la satisfaction des « besoins primaires ». En révélant les mécanismes de la conservation, « Le temps des aliments » interroge les liens complexes entre pouvoirs et techniques. Il s’agit aussi de penser des modèles de conservation possibles, au regard des expérimentations conduites par les sociétés actuelles et passées. L’analyse d’une diversité de situations de conservation alimentaire humaine interroge : jusqu’où l’abondance des sociétés de consommation est-elle également une problématique de conservation?

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Marie-Pierre Julien) 05 Jun 2020

    https://hal.inrae.fr/hal-02787205
  • [hal-01872285] A N, P, C, and water flows metabolism study in a peri-urban territory in France: The case-study of the Saclay plateau

    Facing environmental issues, such as excess of nitrogen in the biosphere, water eutrophication, carbon emission in the atmosphere or hydrological impacts, peri-urban areas are not receiving as much attention as urban areas. In this research, we focus on a French peri-urban area in the Parisian region, the Saclay plateau. Following the territorial ecology approach, we consider this territory as a system organizing agricultural, food and waste flows, and we have analyzed the metabolism of this territory through its N, C, P and water flows. The results show first that the metabolism of the Saclay plateau is largely open, i.e. the main flows are input and output flows, and internal flows are small or nonexistent. This is particularly the case for nitrogen and phosphorus flows. The same findings hold for carbon flows although primary production and respiration play the major role in the carbon metabolism. Besides the uncertainty of the available data, water flows also reveal a clear uncoupling between compartments of the system. The analysis of these material flow budgets reveals the high potential for reconnections of the different flows, mainly due to the presence of large areas of agricultural land and a large population. Implementation of biowaste recovery, recovery of human excreta at source, as well as rain recovery systems, could help to realize this potential provided that environmental and sanitary risks can be effectively managed. Developing a foresight approach based on scenarios of territorial metabolism can assist in the building process of a territorial project in periurban areas.

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Yoann Verger) 26 May 2020

    https://hal.science/hal-01872285
  • [hal-04481339] La transition vers une gestion durable des maladies à l’échelle du paysage. Quels apports pour les sciences de gestion et la transdisciplinarité

    [...]

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Mourad Hannachi) 28 Feb 2024

    https://hal.inrae.fr/hal-04481339
  • [hal-04506279] Ateliers de co-conception pour la sélection et la valorisation de races Créole. Synthèse des propositions

    [...]

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Océane Biabiany) 15 Mar 2024

    https://hal.inrae.fr/hal-04506279
  • [hal-01198032] Le renouvellement des formes de dénonciation

    absent

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Sandrine Barrey) 11 Sep 2015

    https://hal.science/hal-01198032
  • [halshs-01026343] Équité territoriale et gestion durable des déchets : le cas de l'agglomération de Tours

    La communication proposée vise à présenter une réflexion sur la gestion spatiale des " externalités urbaines ", à partir d'un travail empirique sur la gestion des déchets ménagers et des boues d'épuration de l'agglomération de Tours. C'est l'organisation collective de la gestion de ces externalités qui est analysée, plus particulièrement sa dimension spatiale, et cela à l'aune des préceptes du développement durable qui promeuvent une maîtrise et une responsabilisation des centres urbains à l'égard de leurs émissions polluantes. Le terrain de recherche est constitué d'une agglomération moyenne (Tours, France) et de sa couronne périurbaine. Le cas de Tours est intéressant car le plan de gestion des déchets vient d'être réactualisé à l'occasion de la décision de construire de nouveaux équipements de traitement des déchets (incinérateurs, stations de traitement des eaux). Longtemps les ordures ménagères ainsi que les boues issues des systèmes d'assainissement ont été rejetées aux marges de la ville. Ces effluents étaient valorisés par l'agriculture , contribuant à la valorisation agricole mais également à une dévalorisation de ces espaces périphériques avec l'émergence de conflits sociaux orchestrés par des populations refusant la proximité d'installations traitant les " déchets des autres ". L'accroissement de la population urbaine a rendu ce problème encore plus aigu avec l'augmentation des volumes à traiter. Cependant, l'étalement urbain et les attentes croissantes à l'égard des espaces périurbains -comme lieux de résidence mais aussi de loisirs- font apparaître le risque de voir repousser toujours plus loin des équipements dont personne ne souhaite le voisinage. Apparaît également un risque de ségrégation spatiale entre différents espaces périurbains plus ou moins convoités. S'intéresser à ces émissions revient à prendre en considération les ressources naturelles en ce sens que celles-ci peuvent être affectées par diverses pollutions (de l'air, par les émanations de l'incinération des déchets, du sol et de l'eau lors de l'épandage des boues d'épuration), c'est donc bien la question de la gestion durable des ressources qui est posée. Nous aborderons l'évolution de la gestion spatiale de ces " externalités urbaines ", à partir d'une comparaison des échelles politiques et administratives de prise en compte des problèmes, et les espaces de " solutionnement ", qui correspondent à la localisation des équipements de traitement. Plus précisément, il s'agit de mesurer en quoi l'avènement de la notion de développement durable -tant dans les discours que dans les traductions pratiques- a contribué à un renouvellement de la prise en compte des externalités urbaines. En effet, les déclinaisons normatives de cette notion favorisent d'une part une maîtrise quant à la production de ces externalités, d'autre part une responsabilisation quant à leur gestion. Cette gestion intégrée et durable rejoint le précepte d'" équité sociale " du développement durable qui peut alors être décliné sous forme d'équité spatiale. Aussi ces politiques de gestion durable se traduiraient par une meilleure organisation de la complémentarité entre les espaces de production et les espaces de traitement, freinant ainsi les situations de complémentarité subie. Les outils de planification (Plans départementaux d'élimination des déchets ménagers et plans d'épandage des boues d'épuration) sont des instruments d'organisation de cette complémentarité entre espaces. D'autres outils, de nature économique, comme les compensations financières et matérielles, peuvent être des moyens d'organiser cette complémentarité. Références bibliographiques Berdoulay Vincent, Soubeyran Olivier, L'écologie urbaine et l'urbanisme. Aux fondements des enjeux actuels, Paris, La Découverte, 2002, 268 p. Caruso Geoffrey, La diversité des formes de la périurbanisation en Europe, in : Perrier-Cornet P. (sous la direction de), Repenser les campagnes, La Tour d'Aigues, Editions de l'Aube, 2002, pp. 67-99 Fouchier Vincent, Les densités urbaines et le développement durable, Edition du SGVN, La Documentation Française, 1997 Sauvez Marc, La ville et l'enjeu du "développement durable", Paris, La Découverte, Collection des rapports officiels, 2001, 436 p. Serrano José Theys Jacques, l'approche territoriale du " développement durable ", condition d'une prise en compte de sa dimension sociale, Revue développement durable et territoires, Dossier 1, 2002 Vallée Annie, Economie de l'environnement, Paris, Seuil, 2002, 344 p.

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Laurence Rocher) 21 Jul 2014

    https://shs.hal.science/halshs-01026343
  • [hal-03998485] Les territoires au temps du Covid : recherches en sciences humaines et sociales

    Le Covid est apparu comme un catalyseur de phénomènes émergents et préexistants, un révélateur d’inégalités et un générateur de dynamiques nouvelles dans les territoires. Les recherches en sciences humaines et sociales se sont fait l’écho de ces enjeux tout autant mondiaux que locaux. Au prisme des publications francophones entre 2020 et 2022, ce texte dresse tout d’abord une première tendance des faits observés, avant de se concentrer sur la contribution spécifique des approches en sciences humaines et sociales dédiées au Covid, ainsi que sur l’évolution des thématiques investies. Une dernière partie met en perspective les articles du dossier de la revue DD & T consacré au Covid à l’échelle des territoires dans la production scientifique contemporaine.

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Lise Bourdeau-Lepage) 21 Feb 2023

    https://hal.inrae.fr/hal-03998485
  • [hal-00950811] Quand l'agriculture s'installe en ville...

    Dans cet article, André Torre et Lise Bourdeau-Lepage s'interrogent sur la place de la nature en ville à travers la question de l'agriculture urbaine. Ils défendent l'idée que son avenir est étroitement lié à ses dimensions paysagères et esthétiques, voire éducatives, chères aux habitants des villes.

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (André Torre) 22 Feb 2014

    https://univ-lyon3.hal.science/hal-00950811
  • [hal-00950696] Comprendre la demande sociale de nature en ville

    Nous reviendrons donc tout d'abord sur le rôle qu'a joué l'image de la campagne dans la constitution progressive de cette nature idéalisée et sur la manière dont la réalité de la vie agricole a été occultée pour ne pas brouiller cette image idéale. La forme moderne de cette " forclusion " (Berque, 2008) est le refus de la modernité accusée un peu rapidement d'être responsable de toutes les atteintes à l'environnement et, surtout, à la santé publique (Grange, 2012). Ainsi, le regard critique porté de plus en plus systématiquement sur une agriculture moderne que l'on comprend de moins en moins est-il à l'origine de nouvelles attentes qui émergent à la croisée entre de nouvelles peurs alimentaires souvent infondées (Parmentier, 2009), et le rêve d'une agriculture " naturelle " et " à portée de main " qui se traduit aussi par des volontés de redéfinition de l'usage des espaces ouverts urbains et périurbains. Nous explorerons ensuite la relation complexe qui se noue entre la quête du bien-être et le rôle qu'on attend de la nature. Si la gentrification que l'on observe dans de nombreux centres urbains témoigne d'un renouveau de l'attractivité des atouts matériels offerts par la ville -emploi, commerce, service, vie culturelle et sociale (Charmes, 2011)-, on constate aussi que le bien-être du citadin passe de plus en plus par la proximité à la nature. C'est du moins ce qui transparaît dans plusieurs enquêtes menées depuis une trentaine d'années , et qui traduit l'émergence de l'Homo qualitus, homme recherchant non pas à maximiser seulement son niveau de satisfaction matérielle, mais également son niveau de bien-être immatériel (Bailly et Bourdeau-Lepage, 2011). Or cette quête du bien-être, dont les raisons sont multiples, prend des formes très diversifiées, pas toujours compatibles entre elles, et qu'il ne faudrait pas considérer comme homogène, comme le font peut-être trop souvent les pouvoirs publics. La question se pose tout particulièrement lorsque les différents espaces attendus dans cette même quête du bien-être entrent en concurrence les uns avec les autres. C'est le cas dans les campagnes, lorsque nature et agriculture, pourtant toute deux pourvoyeuses de bien-être pour l'homme, sont perçues comme opposées l'une à l'autre (Vidal, 2011). A l'intérieur de l'espace urbain, c'est une autre forme de concurrence qui se joue. Les demandes de nature en ville se traduisent souvent par des mises en défend de certains espaces, que ce soit pour favoriser une nature sauvage, peu compatible avec la fréquentation humaine, ou pour permettre un jardinage associatif " naturel ", peu enclin à s'ouvrir intégralement au public. Les espaces ainsi utilisés sont le plus souvent pris parmi les " délaissés urbains ", c'est-à-dire ce que l'on appelait autrefois des terrains vagues, et que l'on peut comprendre comme des espaces sans usage... ou comme des espaces aux usages indésirables. Mais la question qui se pose surtout, c'est la place que doivent occuper ces formes du désir de nature, lorsque l'on imagine la ville durable de demain, économe en espace, et donc a priori dépourvue de délaissés. Les réponses aux désirs de nature pourront-ils trouver place dans la pluri-fonctionnalité des espaces publics (Corajoud, 1998), où devront-ils entrer en concurrence avec eux, au détriment de ces jardins publics qui contribuent tant aux aménités urbaines (Sansot, 2003) ? Comprendre si la nature en ville doit être en concurrence avec l'espace public ou en être simplement une composante est donc une question essentielle dès lors que l'on se place dans la perspective d'un urbanisme durable. Les concepteurs de nos villes futures devront pour cela mieux comprendre ce que recouvre ce désir de nature qui, on l'a vu, est loin d'être homogène.

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Lise Bourdeau-Lepage) 21 Feb 2014

    https://univ-lyon3.hal.science/hal-00950696
  • [halshs-01251174] Nature en ville : attentes citadines et actions publiques

    [...]

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Lise Bourdeau-Lepage) 05 Jan 2016

    https://shs.hal.science/halshs-01251174
  • [hal-04320187] Developing ergonomic practices: From companies to territories

    The six articles published in this special section of WORK stem from a symposium held during the International Ergonomics Association (IEA) 2021 conference, titled 'Developing ergonomic practices to address sustainability issues: From companies to territories' 1. All authors are therefore concerned with sustainability and sustainable development issues. However, we have chosen to focus this section on the links between work and 'territory'. The symposium papers and the ensuing debates demonstrated the relevance of 'territory' as a scale of analysis and action, given its links with human work. Nevertheless, the conceptualization of this scale, the ways in which it should be analysed, and the forms of action associated with it are far from being stabilized and taken into account in the discipline. Let us begin with this idea of the territory as the scale of analysis and action. Ergonomics has overwhelmingly developed within companies. The analyses carried out in the discipline, just like the methods of action implemented, are to a very large extent anchored within productive organizations: their workstations, spaces, rhythms, technologies, and forms of organization. Several factors justify

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Pascal P. Beguin) 04 Dec 2023

    https://hal.inrae.fr/hal-04320187
  • [hal-00950697] Nature urbaine en débat : à quelle demande sociale répond la nature en ville ?

    À notre époque où l'urbanisation des sociétés est de plus en plus importante, la question de la relation existant entre la satisfaction du désir de nature et le niveau de bien-être des hommes est particulièrement pertinente. Dans ce contexte, notre article est bâti en trois parties : ◆ Nous montrerons d'abord que la satisfaction du besoin de nature des populations actuelles prend des formes différentes, mais ayant souvent des effets négatifs sur l'environnement et sur le contentement à moyen et long termes de ce désir de nature. ◆ Puis, nous nous interrogerons sur la manière d'aller vers des espaces urbains garants de la sauvegarde de l'environnement, tout en satisfaisant le désir de nature. Nous étudierons ainsi la place donnée aux espaces publics dans les projets urbains et la façon dont ils répondent à la demande sociale de nature urbaine. Nous nous intéresserons aussi à l'usage des espaces urbains délaissés et aux effets sociaux et spatiaux des jardins communautaires qui se répandent dans les villes-centre. ◆ Nous conclurons sur la durabilité urbaine, en questionnant la satisfaction du désir de nature dans les politiques d'aménagement urbain.

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Lise Bourdeau-Lepage) 06 Jun 2020

    https://univ-lyon3.hal.science/hal-00950697
  • [halshs-02119931] Proximity and agglomeration, two understanding keys of city

    In this paper we tried to understand how the game played by the different proximities is at the core of the creation and the existence of cities, on the basis of economics of agglomeration and economics of proximity, using costs analysis. We showed that both approaches bring partially interesting responses to the question of the existence of cities and the polarization of human activities, but that a more general and interesting explanation could be driven from their combination. Given that, we described the processes of urban agglomeration, but also the relations between cities, by means of proximity tools, modified to take into account the main principles of urban agglomeration or remote exchanges. Our proposition takes into account the most interesting characteristics of both approaches and offers a new perspective of understanding of the urban systems and their relations. It presents the advantage to handle and to bring an explanation to intra-urban level phenomena, including the limits of the processes of urban agglomeration in terms of conflicts and congestion, and to leave opened the interpretation of the existence of city networks and global metropolises or global cities (Bourdeau-Lepage and Huriot, 2005) and of their global impact in terms of growth. We intend to forge links between the borders of both paradigms - agglomeration and proximity economics - and to show that their crossed pollination allows to bring explanatory essential elements in the understanding of contemporary urbanization processes.

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Lise Bourdeau-Lepage) 04 May 2019

    https://shs.hal.science/halshs-02119931
  • [hal-00845719] Le Lac Alaotra à Madagascar. Un observatoire du Réseau de l'observatoire des agricultures du monde

    [...]

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Nicole Andrianirina) 17 Jul 2013

    https://enpc.hal.science/hal-00845719
  • [hal-01342980] Les liens invisibles entre agriculture de proximité et commerce alimentaire dit "ethnique

    La littérature scientifique concernant les agricultures de proximité, i.e. celles qui se pratiquent à proximité des marchés qu’elles desservent, s’est beaucoup renouvelée ces dernières années sous l’effet d’un intérêt réaffirmé pour l’agriculture urbaine et périurbaine . Si ces études ont surtout été attentives aux logiques de reterritorialisation que traduisent ces agricultures, certains auteurs soulignent la nécessité, d’une part, de mieux appréhender la diversité de ces agricultures de proximité, de leurs protagonistes, de leurs facteurs d’évolution et, d’autre part, de reconsidérer leurs transformations du point de vue agricole (géographie et sociologie agricoles, agronomie) . Elles appellent de surcroît une mise en tension avec les situations d’injustice socio-spatiale qui naissent tant de l’évolution des relations villes / campagnes que de la dynamique des systèmes agro-alimentaires . De nouvelles formes de vulnérabilité se repèrent en effet : difficultés d’accès à une alimentation de qualité pour les consommateurs ; mise à l’écart d’une partie des consommateurs et des producteurs des nouveaux réseaux malgré la proximité géographique ; précarisation des conditions de travail de certains agriculteurs . La recherche exploratoire dont nous proposons de présenter les résultats dans cette communication se penche sur des pratiques agricoles qui se déploient en marge des agricultures de proximité classiquement étudiées et des représentations positives associées actuellement aux agricultures urbaines et périurbaines du point de vue des « populations aisées et éduquées » des centres-villes. Elle vient souligner la diversité de cette nouvelle catégorie tant en termes d’acteurs que de modes d’exploitation (statut foncier, main d’œuvre, assolements, commercialisation….) Un premier travail sur deux paysages d’« agriculture de filières longues » (la Plaine de France dans le Val-d’Oise et le Comtat Venaissin dans les Bouches-du-Rhône) a ainsi permis de mettre à jour l’existence de certaines formes d’exploitations agricoles directement liées à des marchés urbains de niche du commerce dit « ethnique » (alimentation méditerranéenne ou asiatique). Le caractère « invisible » ou caché de ces formes d’agricultures de proximité (lieux d’installation, parcellaire singulier, statut précaire, informalité…) a impliqué de mobiliser plusieurs méthodes d’investigation : exploration empirique, observation participante sur l’exploitation, entretiens semi-directifs et photo-interprétation, enquêtes sur les marchés de revente. Les premiers résultats obtenus permettent de montrer l’existence de liens originaux entre le commerce dit « ethnique » implanté dans les centres urbains et la réorganisation spatiale des espaces agricoles de proximité. Ils apportent aussi des éléments sur les différentes trajectoires des travailleurs agricoles au sein de ces réseaux d’agriculture de proximité.

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Claire Aragau) 18 Jul 2016

    https://hal.science/hal-01342980
  • [hal-01601078] Evaluation du cluster sciences agronomiques (hors bio-ingénieur) en fédération Wallonie-Bruxelles

    Evaluation du cluster sciences agronomiques (hors bio-ingénieur) en fédération Wallonie-Bruxelles. Analyse transversale 2015-2016

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Grégoire Dechamp-Guillaume) 02 Oct 2017

    https://hal.science/hal-01601078
  • [hal-02116373] Urban ecology, stakeholders and the future of ecology

    The world human population is more and more urban and cities have a strong impact on the biosphere. This explains the development of urban ecology. In this context, the goal of our work is fourfold: to describe the diversity of scientific questions in urban ecology, show how these questions are organized, to assess how these questions can be built in close interactions with stakeholders, to better understand the role urban ecology can play within ecological sciences. A workshop with scientists from all relevant fields (from ecology to sociology) and stakeholders was organized by the Foundation for Research on Biodiversity (FRB). Three types of scientific issues were outlined about (1) the biodiversity of organisms living in urban areas, (2) the functioning of urban organisms and ecosystems, (3) interactions between human societies and urban ecological systems. For all types of issues we outlined it was possible to distinguish both fundamental and applied scientific questions. This allowed building a unique research agenda encompassing all possible types of scientific issues in urban ecology. As all types of ecological and evolutionary questions can be asked in urban areas, urban ecology will likely be more and more influential in the development of ecology. Taken together, the future of towns, their biodiversity and the life of city dwellers is at stake. Increasing the space for ecosystems and biodiversity within towns is more and more viewed as crucial for the well-being of town dwellers. Depending on research and the way its results are taken into account, very different towns could emerge. Urban areas can be viewed as a test and a laboratory for the future of the interactions between human and ecological systems.

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Sébastien Barot) 03 Jul 2019

    https://hal.science/hal-02116373
  • [hal-03942848] Introduction. Réinterroger les liens entre urbain et rural : interconnexions et coordinations des territoires

    De nouvelles dynamiques d’interconnexion entre territoires urbains et ruraux sont à l’œuvre. Elles structurent de nombreux travaux de sciences sociales sur la re-territorialisation des systèmes agri-alimentaires, les services écosystémiques rendus par les franges périurbaines ou encore les innovations en matière de gouvernance dans les relations entre espaces ruraux et urbains. Au-delà de la simple caractérisation d’un nouveau paradigme des relations entre territoires urbains et ruraux, ce numéro spécial présente la traduction de ces interconnexions. L’angle d’attaque privilégié est celui des innovations sociales et organisationnelles étudiées dans le cadre de recherches empiriques co-construites avec des partenaires territoriaux dans plusieurs régions françaises au cours des cinq dernières années. Les connaissances produites par la recherche partenariale illustrent la diversité des compétences qui doivent être mobilisées pour saisir toutes les facettes des questions relatives au développement régional. C’est bien la dimension systémique des problématiques territoriales qui pose un défi pour la recherche et pour l’action publique.

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Romain Melot) 17 Jan 2023

    https://cnam.hal.science/hal-03942848
  • [hal-00950810] When agriculture meets the city.

    In this article, André Torre and Lise Bourdeau-Lepage consider the role of nature in the city through the prism of urban agriculture. They defend the idea that the future of this phenomenon is intimately linked to its landscape-related, aesthetic, and even educational qualities, so dear to the hearts of city dwellers.

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (André Torre) 22 Feb 2014

    https://univ-lyon3.hal.science/hal-00950810
  • [hal-03244059] Public policy and the development of short local chains: an analysis of the RDPs in the Occitanie Region

    This article analyzes the place of short local chains (SLC) in rural development policy (RDP) in Occitanie Region. We identify measures related to SLCs through a textual analysis of the Midi-Pyrenees and Languedoc-Roussillon 2014-2020 PDRs and their respective calls for projects. The results underline a timid support but more marked in Languedoc-Roussillon. The contours of the future CAP (decrease in the budget, transition to a single national strategic plan, etc.) will condition the autonomy left to the Regions to define support measures for SLCs adapted to local requirements. In addition to support for physical investments, installation and cooperation, training and networking of actors in the territory should be supported.

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Fredéric Wallet) 01 Jun 2021

    https://hal.inrae.fr/hal-03244059
  • [hal-01608700] Rôles, impacts et services issus des élevages en Europe. Rapport final

    Rôles, impacts et services issus des élevages en Europe. Rapport final

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Bertrand Dumont) 05 Jun 2020

    https://hal.science/hal-01608700
  • [hal-02742161] Agroecology : integration with livestock

    Livestock systems are a large global asset contributing to food security and poverty alleviation, but livestock supply chains have major environmental impacts at global scale. The scientific literature on agroecology has not yet integrated livestock systems; only 5 percent of the indexed studies concerning agroecology deal with livestock. Following Dumont et al. (2013), we review five principles for integrating livestock systems within the agroecology debate: (i) adopting management practices that aim to improve animal health; (ii) decreasing the inputs needed for production; (iii) reducing emissions; (iv) enhancing diversity within animal production systems to strengthen their resilience; and (v) preserving biodiversity by adapting management practices. Through a number of case studies from different world regions, we show that the key features underpinning agroecological livestock systems are an increased use of biodiversity, the integration of crops and livestock within a diversified landscape and a recoupling of the major element cycles. For intensive landless systems, we discuss how recycling principles derived from industrial ecology could complement those from agroecology. We conclude that performance criteria far beyond annual productivity are required when assessing agroecological livestock systems.

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Jean-François Soussana) 03 Jun 2020

    https://hal.inrae.fr/hal-02742161
  • [hal-01603673] Scoping challenges for multiple service provision in agroecosystems : insights from data mining in scientific literature and research projects

    Scoping challenges for multiple service provision in agroecosystems : insights from data mining in scientific literature and research projects. 5. International EcoSummit 2016. Ecological Sustainability: Engineering Change

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Marc Barbier) 02 Oct 2017

    https://hal.science/hal-01603673
  • [hal-03503223] Réfléchir l’interdisciplinarité à INRAE

    Quels sont les pratiques de recherche, les savoir-être et savoir-faire, les environnements de travail et les cadres institutionnels propices à l'interdisciplinarité ? Tel était le fil conducteur d'un séminaire tenu en janvier 2020, mettant en débat les expériences de scientifiques d'INRAE. Les dispositifs conçus pour la recherche disciplinaire ont été questionnés sur leur capacité à favoriser sur la durée la prise de risque de l'interdisciplinarité, à accompagner les scientifiques qui s'y engagent, et à reconnaître cet engagement dans leur carrière. Il en ressort un besoin de souplesse dans la mobilisation d'arènes, de temps et de moyens permettant les échanges.

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Patrice Garin) 27 Dec 2021

    https://hal.inrae.fr/hal-03503223
  • [hal-02890162] Séminaire d’échanges sur les pratiques de recherches interdisciplinaires à INRAE, 7-8 Janvier 2020, Synthèse

    [...]

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Isabelle Arpin) 10 Jul 2020

    https://hal.inrae.fr/hal-02890162v2
  • [hal-01173326] Special Issue for the Plant Resistance Sustainability International Conference, La Colle sur Loup, France, 16-19 October 2012

    absent

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Carole Caranta) 07 Jul 2015

    https://hal.science/hal-01173326
  • [hal-04430938] How to measure the multiple benefits of UA: A review of multi-criteria tools for the development of a ua index

    [...]

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Silvio Caputo) 01 Feb 2024

    https://univ-eiffel.hal.science/hal-04430938
  • [hal-04431700] Socio-economic and socio-ecological benefits of allotment gardens – findings from case studies in France, Poland and Germany

    [...]

    ano.nymous@ccsd.cnrs.fr.invalid (Marco Dobrodolac) 01 Feb 2024

    https://univ-eiffel.hal.science/hal-04431700

Date de modification : 29 février 2024 | Date de création : 26 janvier 2024 | Rédaction : FB